Le covoiturage

Il existe une nouvelle manière de voyager : le covoiturage. Une pratique que le Conseil Départemental soutient, avec l’aménagement d’aires dédiées et un site Internet.

Le covoiturage est une pratique qui connaît un essor important en France et en Europe. Il peut être de tous types : domicile-travail, domicile-étude, longue distance ou loisirs. Cet essor s’explique par la conjonction de plusieurs facteurs : une augmentation du prix des carburants, l’allongement des temps de déplacements quotidiens et une prise de conscience collective des enjeux de sauvegarde de l’environnement.

Lors de sa séance du 21 mai 2012, le Conseil Départemental a adopté un Plan départemental de Covoiturage, s’appuyant sur 3 piliers : création d’aires le long des principaux axes routiers ; création d’une plate-forme Internet gratuite dédiée aux échanges entre particuliers ; plan de communication destiné à faire connaître ces outils et à encourager la pratique du covoiturage.

Le Conseil Départemental a souhaité inscrire les aires de covoiturage dans une logique d’intermodalité des moyens de transport. Chaque aire est située sur l’itinéraire de lignes régulières du réseau TransCreuse, permettant ainsi aux covoitureurs de choisir de poursuivre leurs trajets soit en voiture, soit en utilisant les transports en commun. Les deux premières aires de covoiturage ont été aménagées successivement au Trois et Demi, au niveau de l’échangeur n° 51 de la RN145, sur la commune de Fleurat (route de Grand-Bourg), puis à Saint-Vaury, au niveau de l’échangeur n° 50 de la RN145.

Avec la création d’un site Internet dédié au covoiturage, le Conseil Départemental propose aux particuliers de s’inscrire, consulter les annonces ou en déposer une, installer l’application sur son smartphone, etc.