L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Mise en place en 2002, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie est versée par les Départements aux plus de 60 ans selon leur degré de perte d’autonomie pour exécuter les actes de la vie quotidienne.

L’APA permet de contribuer aux dépenses liées à la prise en charge de la dépendance, que ce soit à domicile quand cela reste possible ou en établissement spécialisé quand la dépendance est importante. Le degré de perte d’autonomie s’évalue en fonction d’une grille nationale d’évaluation de la dépendance AGGIR.

Si l’attribution de l’APA n’est pas soumise à condition de ressources, la participation du bénéficiaire, dans le cadre du plan d’aide élaboré par les services du Conseil Départemental, est établie en fonction de ses revenus.

L’APA à domicile
Par exemple, l’allocation est destinée à prendre en charge les frais occasionnés par le maintien à domicile comme l’installation d’un pack domotique avec télé-alarme, le portage de repas à domicile, ou la rémunération des auxiliaires de vie. L’APA contribue aussi au financement de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou encore l’hébergement en famille d’accueil.

L’APA en établissement
L’APA en établissement aide ses bénéficiaires à acquitter le tarif dépendance de leur établissement. En effet, la tarification des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) peut se subdiviser en 3 volets :
- les soins qui sont pris en charge par l’Assurance Maladie,
- l’hébergement réglé par la personne accueillie (ou par une aide sociale du Conseil Départemental en cas de revenus insuffisants)
- la dépendance (pour les groupes GIR 5 et 6) que l’APA contribue à financer.

Consulter les aides du Conseil Départemental